Rencontre avec la blogueuse Rachel Saddedine

Publié le : 04/08/2017 09:51:27
Catégories : Interview

La blogueuse, Rachel Saddedine, proposera plusieurs looks avec les pièces des collections Pampleon Paris. Pour ce premier, elle nous propose un look coloré définitivement 70's en portant la chemise tropicale Zizzi à découvrir sur son blog.

Le look complet : ici

Nous avons eu le plaisir de l'interviewer afin d'en savoir plus sur elle, son blog, sa vie et ses coups de gueules. Aujourd'hui nous partageons avec vous cette belle rencontre avec la sublime Rachel ! Succomberez-vous à la sensualité de cette beauté pulpeuse ?

  • Raconte-nous un peu les débuts de ton blog. Les motivations, les évolutions depuis tes débuts et la direction que tu souhaites donner à ton blog aujourd’hui.

J’ai toujours eu des blogs depuis l’adolescence en fait ! J’ai été sur skyblog, canalblog, cowblog… J’y postais des choses plus de l’ordre des textes un peu drama-queen, mes premières images quand j’ai commencé la photographie… Le média m’a un peu lassé avec l’arrivé de Facebook, qui était plus pratique pour partager mes photos pro, car je suis photographe professionnelle, puis j’ai découvert à travers les réseaux sociaux les blogs plus size. Ils m’ont donnés envie de me lancer dans un blog lifestyle qui aborde autant mon travail de photographe, mes activités de modèles, et mes découvertes mode et beauté. 

Mon blog évolue comme moi je pense, il a pris beaucoup plus d’importance depuis un an, quand j’ai rejoint le challenge French Curves avec Gaelle Prudencio. En fait, le fait d’avoir un look sur un thème précis à poster chaque mois à créé la routine dont j’avais besoin ! Je manquais de rigueur, mais ce rendez-vous mensuel m’a boosté et aujourd’hui je poste bien plus qu’une fois par mois.

J’avais envie d’un espace qui mélange toutes mes activités, qui soit un peu le “pont” en fait, et j’ai pu découvrir des marques, d’autres blogueuses, et ce qui anime les blogs rondes, c’est à dire donner une place dans les médias à d’autres types de femmes!
Dans mon travail de photographe c’est aussi quelque chose qui me tient à coeur, je ne shoote pas que des rondes, ni uniquement des tailles dites “standards”. Sur mes projets perso, je travaille avec des profils qui m’inspirent, je me fie assez rarement aux mensurations en réalité, je vois ces femmes comme des actrices.

Au fond, je fais le blog que j’aurais voulu connaître quand j’avais 12-16 ans et que je pensais que je ne trouverais jamais d’amoureux, que j’étais hors norme, et que je serais cantonnée à la bonne copine, ou pire, la meilleure amie moche des stars du collège !

  • Quels messages souhaites-tu faire passer à travers des articles blogs et publication sur les réseaux sociaux ?

Je veux raconter que la vie ne se résume pas à un physique, mais surtout à la confiance et à la bienveillance que l’on a envers soi. Je suis ronde, grosse, comme on préfère, mais je réalise des choses. Je me suis lancée le défi d’écrire mes chansons, de les chanter, et j’essaie de m’épanouir et de donner l’exemple. Cela peut sans doute paraître prétentieux dit comme ça, mais beaucoup de femmes, rondes ou pas rondes d’ailleurs, ne s’autorisent pas à s’affirmer ! Que ce soit dans leurs métiers, leurs relations amoureuses…

Sur mes réseaux sociaux je peux montrer l’envers du décor de ma vie de freelance, et dans mon feed j’essaie de me mettre en scène dans un univers qui me correspond, coloré, festif et glamour parfois...
  • Raconte-nous ta passion pour la photographie ? Et la mode ?

J’avais 15 ou 16 ans quand j’ai eu le déclic pour l’image. Durant un été à la montagne avec mon copain de l’époque je prenais tout en photo… Je ne voulais pas rendre l’appareil photo compact des ses parents. Vers 2005, je faisais aussi beaucoup d’autoportraits, de mises en scène un peu rétro, c’était vraiment le début des blogs, du numérique, donc de l’image grand public. Je me suis inscrite sur des forums pour progresser sur mes images, comprendre, et apprendre. J’étais la plus jeune, puis j’ai créée mon premier réseau dans un univers un peu “alternatif”. Ce n’était pas vraiment de la mode, j’ai pris en photos des modèles et je faisais le stylisme dans des friperies. J’en garde un super souvenir, et quand je regarde mes photos de cette époque, je retrouve des choses que j’ai accentué 12 ans après.
La mode est arrivée plus tard. Honnêtement à cet âge là, je ne savais pas du tout comment ce business fonctionnait, je croyais qu’il y avait les amateurs et de l’autre côté Vogue. Heureusement, sans travailler pour Vogue on travaille quand même! J’ai fait mes toutes premières photos avec des mannequins d’agence en 2009 je crois, et j’ai donc découvert les métiers de styliste photo, de maquilleur pro et j’ai monté mes premiers projets… J’ai toujours aimé la mode, mais à cette époque il était très difficile de s’habiller en 42-44 sans tomber dans du super classique, donc je n’étais pas très satisfaite de mes looks parfois très divers (rock voir métaleuse ou encore hippie).
C’est vers l’âge de 22-23 ans que j’ai vraiment pu m’affirmer, avec l’aide du maquillage et de mes cheveux platine. J’ai toujours aimé les personnes excentriques, les costumes, la scène, les grands couturiers… Quand une styliste me dénichait une pièce vintage d’un grand couturier, c’est l’époque entière qui se matérialisait dans ma tête. Ayant vu beaucoup de concerts et scènes burlesques, la mode pour moi reste liée à l’art, à la musique… C’est une référence qui nous personnalise.

  • Que représente la mode aujourd’hui dans ta vie ? A-t-elle toujours eu cette place importante ?
Aujourd’hui, c’est un jeu, un plaisir, une affirmation de soi. Je pense que celles qui ne sont pas privées du choix dans leurs vêtements ne comprennent pas toujours, ou trouve ça peut-être superficiel. 
M’habiller, c’est aussi un acte féministe plus particulièrement quand je décide de porter une mini-jupe en faisant un 46 ! La standardisation des corps est ultra présente, je suis beaucoup de filles qui sont vraiment dans le déverrouillage de ses automatismes sur le corps de la femme en général, je lis beaucoup de chose à ce sujet et je suis capable d’être en furie si quelqu’un me dit que “je ne devrais pas porter ceci ou cela”. C’est arrivé dans ma famille et j’étais tellement en colère.
  • Quelle vision as-tu de la mode grande taille actuellement ?
Je trouve qu’elle s’améliore ! Et je suis contente de pouvoir encourager des marques françaises à travers les collaboration avec mon blog. J’aimerais qu’elles continuent à s’affirmer, à oser s’exprimer et qu’elles s’inspirent effectivement de l’Angleterre ou les Etats Unis. Je sais aussi que c’est compliqué car les femmes rondes s’offrent rarement de belles pièces coûteuses et luxueuses. C’est toute une éducation sur la valeur qu’on se donne, et donc la valeur qu’on est prête à porter sur soi. J’essaie d’en parler aux marques, et j’aimerais plus travailler en tant que photographe pour ses marques afin de rajeunir l’image ! 
  • De par tes rencontres, tes lectrices et ton entourage,  penses-tu que la femme ronde ne s’assume pas assez ?
Je pense que les femmes généralement ne s’assument pas assez. C’est intéressant car je n’aime d’ailleurs pas trop ce mot, j’estime que je n’ai pas à assumer quoi que ce soit parce que je fais un 46 ! Pour en revenir au sujet, la femme est influencée par les dizaines de « il faut faire ceci, cela ».
Etre une bonne mère, une bosseuse, toujours impeccable, pas un poil… Pour les rondes, c’est un fardeau supplémentaire plein d’à priori négatifs : “Elle se laisse aller, elle ne prend pas soin d’elle, elle n’est pas capable de se gérer”. C’est ce que pense trop de gens ou alors il faut être la ronde hyper sexualisée. Je vois néanmoins de plus en plus de femmes qui passent au dessus des injonctions, et il faut continuer à déconstruire ces modèles, en parler et proposer de nouveaux modèles dans cette industrie.
  • Que penses-tu des vêtements colorés grande taille ?
Je suis totalement pour ! Il n’y en a d’ailleurs pas assez ! J’adore le rouge, le rose, le jaune et le orange, tout est une question de personnalité. Durant des années j’ai porté du noir, aujourd’hui quand je fais du shopping, je regarde principalement du coté de la couleur ! Je cherche toujours des classiques en version coloré ; trenchs, robes, combis...
  • Quels sont les incontournables de ta garde-robe ?
J’adore les combinaisons ! J’aime aussi les chemises un peu oversize et décolletée qui laisse apparaître un peu la lingerie. Ma nouvelle passion : les ensembles tailleur veste/pantalon, j’en cherche de toutes les couleurs et puis les trenchs !
  • Quels sont tes objets fétiches ? Et que représentent-t-ils pour toi ?
La combinaison : pratique à glisser dans une valise, et je trouve ça très flatteur !
- Une paire de lunettes de soleil, parce que ça apporte de la personnalité à des looks classiques.
- Le rouge à lèvre : j’en porte tout les jours et j’en ai une vraie collection.
  • Tes 5 pièces coup de cœur chez Pampleon :
Cet ensemble est sublime, autant avec un tee-shirt et une petite paire de baskets. La veste seule avec un jean ou la jupe seule avec un gros pull ou un chemisier oversize… Non vraiment c’est super beau!
Cette cape est très élégante, une pièce forte qui fera de l’effet dans tout type de circonstance et de looks!
J’ai choisi cette chemise parce qu’elle est colorée et fluide ! On peut la porter fermée jusqu’en haut dans un jean ou une jupe tube, ou même l’ouvrir un peu plus et retrousser les manches avec un soutien gorge en transparence.
J’aime beaucoup la coupe et la couleur de cette robe pour l’été, que l’on peut porter en toute saison je pense. Je l’imagine bien aussi avec un gros pull en automne et des bottines !

Un unique conseil à donner à toutes les femmes rondes ?

Soyez vous même, à la manière de n’importe quelle femme !

Si tu étais une couleur : l’orange
Si tu étais un animal :  une louve, pour sa loyauté
Si tu étais une insulte : putain ! ou “ oh le connard”
Si tu étais un vêtement pour femme : une combinaison cintrée et décolletée
Si tu étais une chanson : “ On ne meurt plus d’amour” de Robi
Si tu étais une personnalité : Isabelle Adjani
Si tu étais une ville : Londres
Merci Rachel <3

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)